MUSIKIOSK: des enceintes en libre-service

Voilà déjà un an que dix chercheurs de l’Université McGill et de l’école de Technologie Supérieure travaillent sur le projet Musikiosk. Enceintes en libre-service pour tous, le projet dynamise le quartier sans que le son ne dérange le voisinage. Depuis début août, il est enfin prêt et mis en place au Parc du Portugal à Montréal. Louis Voreux, Responsable technique du système, nous explique le fonctionnement du kiosque ainsi que l’étude menée en parallèle sur l’environnement sonore et l’amélioration de la qualité de vie des citoyens du quartier.

fblogotwitterlogo

Donnez votre avis #Musikiosk

Horaires
Mon-Fri: 9.00-22:00
Sat-Sun: 10:00-22:00
Fermé les samedis de 14h30 à 19h30

Parc du Portugal,
rue Marie-Anne/blvd St-Laurent,
Montréal, QC

signature @ÀtitreD

Advertisements

Le Poutinefest débarque à Montréal !

Déjà installée dans plusieurs villes Canadiennes, le Poutinefest n’avait pourtant toujours pas foulé le sol de Montréal, deuxième plus grande ville du pays… mais c’est maintenant chose faite ! Originaire du Québec et très vite devenue plat national, qui aurait cru que son festival serait importé à Montréal par… un français ! Alexandre Lvowitsch-Kostritza, directeur marketing à Festco-Smoking BBQ, a pris l’initiative avec son équipe d’y lancer le premier Poutinefest, après avoir vu son foodtruck ‘Smoking BBQ‘ remporter le prix de la meilleure poutine 2014 à Drummondville et meilleure poutine 2015 à Ottawa.

Poutine, qui veut dire “mixture étrange“, peine à trouver son origine tant les histoires sont variées à son sujet. La plus répandue raconte la légende d’un dénommé Eddy Lainesse, qui aurait demandé au propriétaire d’un restaurant dans les Bois-Francs (Québec) de mettre sa barquette de fromage et sa barquette de frites dans le même sac. Le propriétaire aurait répondu: “ça va faire une maudite poutine“. Mais son origine exacte reste très controversée.

Mélange de frites, de fromage en grains et d’une sauce “gravy“, la poutine est servie dans de très nombreux restaurants à Montréal ( il est aussi possible de changer ses frites en poutine dans la plupart des fast-foods de la ville ! ). Comme nous l’explique Alexandre, “c’est un plat facile” et “qui réchauffe“, ainsi très apprécié sous les rudes températures hivernales que subit la ville pendant plusieurs mois.

Hormis la recette traditionelle, bien évidemment présente sur le site, le Poutinefest innove, et propose des recettes toutes plus inattendues. La base reste la même, mais les poutiniers y ajoutent divers ingrédients étonnants. Cette année, des poutines aux macaronis au fromage, au JägerMeister… ou encore au foie gras !

Au vue de la foule présente derrière les barrières d’entrée du festival, on pouvait déjà assurer dès le premier jour d’ouverture que le premier Poutinefest de Montréal remporterait un franc succès. Les queues de plus d’une trentaine de personnes à chaque food-truck nous laissent à penser que la poutine reste et restera le plat préféré des Québécois !

signature

.

@ÀtitreD